Les frères Makouaya

Résidence d'implantation Musiques du monde & Développement Durable 2017 soutenue par le Département de la Seine-Saint-Denis.
Vignette
Vignette

Quelques mots sur Les Frères Makouaya , leur musique et leur parcours

En plus d'être Musiciens et Conteurs, Christian et Amour Makouaya sont également luthiers (guitare) et fabricants de divers instruments de musique africains. Les instruments qu'ils utilisent sur scène sont essentiellement de leur propre facture.

Immergés dans un milieu musical, ils furent très tôt initiés aux arts kôngo de la sanza, du chant et du conte. Arrière petit-fils de Dépéo (précurseur de l'usage de la sanza dans la musique actuelle congolaise) les deux frères ont appris les secrets de cet instrument encore peu connu auprès d'Antoine Moundanda, un des grands détenteurs de cette tradition séculaire qu’il a talentueusement vulgarisée à travers le monde avec son groupe légendaire ; « Likémbé Géant ». De son côté, descendant de la grande lignée des artisans de Mabaya dans la région du Pool, Jacques Malanda leur a révélé les dessous de la fabrication des instruments de musique traditionnels congolais comme le sânsi (sanza), le nsambi, le ngoma… Les frères Makouaya ont également suivi des études de Civilisation et  Littérature orale africaines à l'Université Marien Ngouabi de Brazzaville. Plus tard, grâce à une bourse de l’UNESCO, ils viennent en France suivre une formation de lutherie orientée vers les guitares acoustique, électrique, électro-acoustique et les basses.

Depuis 2004, Christian et Amour animent des ateliers de pratique instrumentale à la Cité de la Musique – Philharmonie de Paris,  au Pôle Education, dans le cadre du programme pédagogique des musiques à tradition orale.

« Kitoko », leur premier album de musique, est sorti en juin 2012. Puis en 2014, en collaboration avec Ignatus (musicien de chanson française), ils ont sorti un deuxième album appelé « Et Comment Vous Faites Chez Vous ? », enregistré au Deux pièces Cuisine :

une rencontre culturelle Afrique – Europe. Cet album a reçu le prix ‘Coup de Cœur’ de l’Académie Charles Cros en 2015.

Ils nous reviennent avec un nouveau projet de spectacle & un nouvel album musiques du monde et développement durable : « Bakalo & le Xylo magique ».

Plus d’infos :

Créations et Diffusions prévues au Deux Pièces Cuisine :

Création d’un spectacle musical en 2 versions (Tout public & petite enfance) sur le thème de la relation entre l’Homme et la nature comportant des musiques traditionnelles congolaises, des compositions originales récentes, des contes et chants, la facture d’un décor/instrumentarium en lutherie détournée (instruments arbres, instrument animaux…).

SYNOPSIS

"Bakolo Et Le Xylo Magique" Création 2017

Dans un lointain passé imaginaire, les humains et les animaux vivaient en harmonie à Kiazi ; un village paisible où un grand Arbre sacré pourvoyait à leurs besoins alimentaires. Le Madîmba, un xylophone magique laissé par leurs aïeux et dont les humains avaient l’obligation de jouer tous les soirs, émettait des sons mystérieux qui avaient le pouvoir de créer et maintenir l’harmonie dans le village. Mais, habitués à cette belle vie heureuse qu’ils croyaient acquise pour toujours, les humains devinrent peu à peu négligents. Ils délaissaient, jour après jour,  les bonnes mœurs héritées de leurs ancêtres. Dans cette paresse, ils décidèrent de ne plus jouer le Xylo magique tous les soirs. Les sons magiques devenant rares, les habitants de Kiazi étaient de plus en plus égoïstes et agressifs ; l’inharmonie s’installa. Certains animaux se cachèrent et d’autres s’enfuirent dans la forêt, loin de l’agressivité des humains. Dans ce chaos et ce désespoir naquit Bakolo. Ce petit garçon, précocement intelligent et sage, partit un jour à la quête du Xylo Magique. Après plusieurs épreuves, il réussit à ramener le Madîmba au pied de l’Arbre sacré. Ainsi,  l’harmonie revint dans tout le village de Kiazi.

Le projet se construira en trois temps, une période de création, une période de répétition et de mise en scène par D de Kabal, suivi des représentations au Deux pièces Cuisine à l’automne 2017. Puis une phase d’enregistrement. Le projet s’appuiera sur des partenariats avec la Philharmonie de Paris pour laquelle les artistes sont intervenants et avec le théâtre du Blanc-Mesnil sur sa saison en 2018, qui accueillerait une seconde représentation à l’occasion de la sortie de leur disque. Le projet prévoit 50 heures d’action culturelle en direction des crèches du Blanc-Mesnil et il s’ajoute à un autre projet de parcours Culture et Art au Collège Cachin de 40 heures et un autre porté cette fois par le festival villes des musiques du monde pour un atelier de fabrication et d’orchestre de sanza, financé par le Contrat de ville.

Planning diffusion au Deux pièces cuisine :

  • Diffusion des Spectacles version petite enfance le 17/11/17 (10h00) et tout public diffusés le 18/11/17 (16h00) au 2pc
  • 2nde diffusion du Spectacle version Tout public au Théâtre du Blanc-Mesnil le 03/02/18  – dans le cadre de la sortie du nouvel album.

Médiation culturelle :

Cette implantation dotée d’un volet de 50 heures d’actions culturelles à destination exclusive des crèches, leur permettra de développer des actions de sensibilisation sous forme d’éveil musical adaptées à la toute petite enfance, afin d’approfondir leur connaissance de ce public et permettre également une plus large identification sur le territoire.

Leurs axes artistiques dans le cadre de la médiation culturelle proposée 

« L’instant sonore » est un atelier d’éveil musical adapté au très jeune public de moins de 3 ans. C’est une animation culturelle autour du son à travers la musique et le chant. En effet, le temps d’une demi-heure, les frères Makouaya installent un univers sonore autour des enfants avec leurs divers instruments de musique qui captivent les oreilles. Les chants, parfois accompagnés de gestuelles, plongent littéralement l’assistance dans ce monde musical africain qu’arrivent à créer les deux frères, grâce aux souvenirs de leur tendre enfance au Congo. Dans une atmosphère ludique, les instruments de musique sont personnifiés et se voient attribués un rôle. Ainsi, en les jouant, Christian et Amour simulent un dialogue, une conversation, une querelle, … qui interpelle l’auditoire sans pourtant le solliciter directement. De cette manière, les enfants deviennent auditeurs,  spectateurs, témoins, acteurs ou complices d’un jeu,  d’une scène … où leur éventuelle  participation strictement volontaire est conditionnée par le jeu musical.

Planning Médiation culturelle 

Ce volet médiation d’un volume de 50 h d’éveil musical sensibilisera les enfants et les équipes éducatives de 4 crèches au Blanc-Mesnil de Février 2017 à Novembre 2017 :

  • Relais assistante maternelles / quartier nord
  • Crèche  Fregossy / quartier sud
  • Crèche des Tilleuls / quartier
  • Crèche Famisol /

L’ensemble des participants au projet seront réunis au spectacle version « petite enfance » des frères Makouaya, diffusé à l’automne au 2pc.

Enfin, les Frères Makouaya réaliseront une animation hors les murs et des ateliers de sensibilisation au développement durable destinés aux publics scolaires, dans le cadre de Blanc-Mesnil Nature en partenariat avec le service Evènements et festivités de la ville du Blanc-Mesnil le 30/09/2017 à la Ferme Notre Dame au Blanc-Mesnil.

Annexes : Illustrations par Amour Makouaya de quelques instruments imaginés et fabriqués et détournés pour le spectacle.

(Cliquez sur les croquis pour les voir en grand)