Bruno Angelini

Résidence d'implantation Jazz 2017 soutenue par la DRAC IDF.
Vignette

Quelques mots sur Bruno Angelini, sa musique et son parcours

Bruno Angelini est un pianiste, claviériste, compositeur issu de la culture du jazz et de la musique contemporaine .Il associe ses projets et ses collaborations à tout artiste ouvert, engagé et innovant.

Il est né en 1965 à Marseille.Il étudie le piano classique au conservatoire puis intègre la classe de jazz de Guy Longnon à Marseille. Il continue sa formation jazz au CIM dans la classe de Sammy Abenaim entre 1990 et 1993 ; puis recommence avec ce dernier l’étude de la technique pianistique , du répertoire classique et contemporain jusqu’en 1998. Il participe activement depuis la fin des années 90 à la scène jazz française et européenne en enregistrant et participant à de nombreux projets comme leader , co-leader ou sideman .Il a notamment joué au côté de Kenny Wheeler, Riccardo Del Fra , Ichiro Onoe, Reggie Workman ,Andrew Cyrille ,Ramon Lopez ,Giovanni Falzone, Francesco Bearzatti, Thierry Peala, Joe Fonda, Sebastien Texier ,Christophe Marguet, Jean-Jacques Avenel, John Betch , Norma Winstone, Jean-Philippe Viret, Gérard Lesne ,Jean-Charles Richard , Mauro Gargano , Fabrice Moreau, Régis Huby, Claude Tchamitchian, Jean-Luc Cappozo, Edward Perraud , Joe Rosenberg, Jason Palmer …Il joue actuellement au sein de plusieurs formations dont : son projet "Instant sharings" avec Régis Huby, Claude Tchamitchian et Edward Perraud, ; L « ’if duo » avec Giovanni Falzone , « La dernière nuit » en duo avec Daniel Erdmann,"Siestes sonores" de Pierre Badaroux, «Weird box » avec Francesco Bearzatti et Emiliano Turi, «Spiral quartet »de Philippe Poussard, le nouveau groupe de Régis Huby "Equal crossing" avec Marc Ducret et Michele Rabbi ainsi que « the Ellipse » dans un ensemble de 16 musiciens .Il se produit également en piano solo dans un programme consacré au cinéma de Sergio Leone "Leone Alone".Il collabore régulièrement avec les labels « abalone Productions » de Régis Huby, « La Buissonne » de Gérard de Haro , « Illusions » de Philippe Ghielmetti et « Sans bruit » de Phillipe Ghielmetti, Stéphane Oskéritzian et Stéphane Berland. Il a écrit la musique originale des documentaires d’Hélène Milano : « Nos amours devieillesse » et « les roses noires ». Il enseigne depuis 1996 à l’école Bill Evans Piano Academy.

Quelques liens pour découvrir :

Vignette

Soutenue par la DRAC Île-de-France dans le cadre des nouvelles mesures du plan SMAC, la résidence du pianiste blanc-mesnilois Bruno Angélini en tant que compositeur Jazz associé a été amorcée en 2016 avec CLIMAX, concert documentaire de Pierre Badaroux sur les questions du climat. Elle se poursuit en 2017 sur trois projets de création :

  • Premier temps fort : trio Weird avec Francesco Bearzatti (saxophones) et Kevin Luchetti (Batterie) le 25 mars 2017. Ecriture, répétition et concert d’unnouveau répertoire mêlant Rock, Jazz et Funk avec en première partie du célèbre groupe américain Brooklin funk essential.
Vignette
  • Cette résidence marque aussi une ouverture aux collaborations avec le pôle supérieur de Paris avec l’accord et le soutien de Jean-Charles Richard(coordinateur des départements jazz des conservatoires d’arrondissement de Paris) et la participation du conservatoire du Blanc-Mesnil. Le Principe : invitation de Louis Sclavis à venir jouer avec le quartet Open land de Bruno Angélini (Régis Huby, Claude Tchamitchian, Edward Perraud) une réinterprétation de ses morceaux le 17 juin 2017. En première partie, les élèves jouent des pièces du compositeur. En amont, pour compléter le travail fait avec leurs professeurs, une ou des master-class du compositeur et des membres de son groupe les y ont préparé. Ce partenariat avec le pôle supérieur est pilote et devrait se construire de façon pérenne dans le cadre de la convention SMAC.
Vignette

 

  • Troisième temps en décembre 2017 autour d’un projet « La dernière nuit » en duo avec Daniel Erdmann. Dans une période où les nationalismes remontent à la surface, les deux musiciens souhaitent s’appuyer sur le destin exemplaire de Sophie et Hans Scholl étudiants à l’université de Munich condamnés à mort après avoir écrit et distribué des tracts hostiles au régime nazi. Ils projettent de créer un spectacle où musique et textes seront entremêlés, s’inspirant de la dernière nuit de ces résistants. Ils ont fait pour cela appel à un écrivain contemporain afin d´imaginer un monologue, décrivant les pensées, les rêves, les engagements, les craintes et les espoirs de ces jeunes. Alban Lefranc, écrivain français résidant à Berlin à accepté de travailler avec eux sur ce projet. Le texte sera enregistré en français et en allemand par des comédiens et sera diffusé à des moments choisis par les musiciens ; il deviendra une partie de la musique, prendra sa place dans les improvisations ou sera soutenu par l’écriture. La musique quant à elle, se substituera symboliquement à la poésie au centre des derniers instants de Sophie et Hans Scholl. Répétitions/concert semaine du 11 au 16 décembre 2017 pour un concert le 16 décembre 2017 + 1ere partie création "Poétique Remue-Ménage" avec Doriane Larcher (danse) et François Kokelaere résident de l’an dernier.

Médiation culturelle

L’ensemble de la résidence comporte 30 heures d’action culturelle en direction des élèves du conservatoire du Blanc-Mesnil.

Ateliers de pratique artistique à destination des élèves du CRD du Blanc-Mesnil 

Ces ateliers s’adressent à deux types de musiciens :

  • Des musiciens issus du classique, ne connaissant pas le chiffrage américain de l’harmonie, désirant comprendre, jouer, déchiffrer  et inventer des musiques dites actuelles.
  • Des musiciens jouant déjà en groupe, désirant apprendre, comprendre de nouvelles techniques de composition liées à l’harmonie, au rythme, au son.

Ces ateliers ont pour objectifs de développer la musique des élèves, d’inventer des morceaux en s’appuyant sur des idées harmoniques, rythmiques, sonores. Une restitution du travail fut présentée le 31 mai 2017.

Ces ateliers s’appuient sur un point sur l’harmonie, le rythme, suivi d’une étude des morceaux du répertoire pop/rock/funk, pour ensuite appliquer ce que les élèves apprécient , au développement de leur univers.